Les France de Tri S, vus par Olivier B 😁 Maelasptttri 03/07/2019

Les France de Tri S, vus par Olivier B 😁

Grùce à un bon début de saison, titre de Mölkky à Rosas, et finisher
Triathlon L d'Obernai, j'ai suffisamment de  points et suis qualifié
pour la premiĂšre fois, pour la grande finale des Championnats de France
de Triathlon distance Sprint à Metz. La sélection est rude et seuls 93
concurrents sont retenus dans la catégorie Master Homme, dont 3 du club
(Xav,Jean-Marc et moi), pour un plateau qui s'annonce relevé.  (En fait,
faut juste une licence Tri Competition et s'acquitter des droits
d'inscription). C'est le Dimanche 30 Juin, dernier jour annoncé de
canicule (de Juin 2019), mais heureusement, la course Master Homme est Ă 
8h15.  Objectif du jour, finir la course classé, et accessoirement un
top 20 dans ma catégorie V2. (On est 17 inscrits, 16 au départ donc ça
s'annonce bien).
Les derniers résultats d'analyse de sang (cette semaine), ne sont pas
trop bons: Hématocrites et hémoglobine sont trop bas.  En bref, une
sorte de "poly-mono-nucleose",ce qui expliquerait ma fatigue permanente.
Par contre les gammaGT et le cholestérol sont nickel.
Samedi, recupération dossard (16, premier dossard V2). Xavier et Jean-Marc
sont présents et vont faire la reconnaissance du parcours vélo.  Pour moi, ça
sera reconnaissance du parcours cap.  Un grand gars, venu de Bordeaux, V2,
a la meme idée, donc on fait la reco ensemble, en marchant. Le parcours est
constitué de 2 boucles, mais pour chacune il y a plein de détours dans
le parc de l'esplanade, donc un peu difficile de se repérer malgré
le balisage et le plan. En tout cas, la plupart du parcours est Ă 
l'ombre, excepté la fin de la boucle et donc l'arrivée.  On croise
Nathan G. et d'autres jeunes de Metz en footing sur le parcours cap.
La Température de l'eau est annoncée  à 24 degrés, donc pas de combi.
Tant mieux, ça m'évitera de galérer pour l'enlever et perdre 1' comme
d'ordinaire.
Debout Ă    5h30, dur, et encore plus dur de manger des pĂątes Ă  cette
heure tardive de la nuit. Le snickers passe mieux.  Arrivée sur place à
6h45. Le Parking sous-terrain est exactement sous le site, donc vraiment
parfait pour l'accÚs. La possible non-conformité  de mon prolongateur
m'inquiĂšte.  C'est pas tout Ă  fait la course Ă  la saucisse du village du
coin, donc c'est un peu plus stricte que d'habitude.
Le parc à vélo n'ouvre qu'à 7h30, donc petite reco du parcours vélo, 3
boucles de 6.3km chacune, en aller-retour, tout droit, presque tout plat.
Drafting autorisé, donc si je trouve un bon paquet de rouleurs,
je me planque au fond, et je les fume Ă  la cap, ca va ĂȘtre cool.
N'ayant pas  nettoyé mon velo depuis un bail, et étant donné les bruits
bizarres et permanents de la transmission, Fred B. m'a prĂȘtĂ© son
vélo-mulet, avec des vraies roues, Mavic Cosmetic SLE, donc ça va
envoyer.
Evacuation du stress d'avant-course.
Je croise un arbitre: mon mini-prolongateur  est trop long, et dépasse
les cocottes,  donc faut le raccourcir en l'inclinant. Soit x la longeur
du prolongateur, quel est l'angle pour que la projection (cosinus) ne
dépasse pas les cocottes de longueur d (*)?
A l'entrée du parc à velo, petit stress. L'arbitre examine mon vélo, ça
passe pour le prolongateur, mais il compte les rayons  des roues (il y
en a 16, le minimum, donc ça passe).  Installation à mon emplacement,
tout normal comme d'habitude, sauf les chaussures qui seront cette fois
accrochées sur le vélo, pour une transition mode turbo.  Direction plan
d'eau pour Ă©chauffement.  L'eau est super chaude, et mĂȘme plus qu'Ă  la
piscine de Hautepierre !  Etant donnée la superficie, le plan d'eau doit
ĂȘtre reliĂ© Ă  une source gĂ©othermique (centrale de Cattenom ?).  DĂ©part
dans l'eau; la géodesique jusqu'à la premiere bouée part de la gauche,
oĂč sont deja Xavier et Jean-Marc, donc j'y vais aussi, mais encore plus
Ă  gauche, oĂč il reste un peu de place.
  Marseillaise, puis musique stressante, et à 8h15 c'est le départ. Ca
part vite, mais tout à gauche, il y a plein d' algues, nénuphars et
autres monstro-plantes.  Je trouve mon rythme à la premiere bouée
(~200m), en suivant quelques concurrents, et il semble qu'il y a un trou
avec les groupes devant et derriĂšre, donc plus la peine de s'exciter et
suivre le mouvement jusqu'Ă  la fin.  13'30 pour les ~750m de natation,
soit 1'30 de plus qu'Ă  l'entrainement, suis en forme.
Sortie d'eau, montée d'escaliers, arrivée dans le parc à vélo. On est 3
dans le mĂȘme temps, mais avec ma transition Ă©clair, ils me prennent une
dizaine de mÚtres.  Quelle quiche !  j'ai oublié de régler les vitesses,
et donc je démarre sur la plaque et petit pignon avec mes super roues  à
haute inertie.  Je rĂ©cupĂšre quand mĂȘme les 2 gars, dossards 8 et 31, donc
un V1 et un V2.  Le 31 annonce qu'on est dans les 20 premiers et faut
qu'on fasse le trou, donc faut rouler et se relayer. Un calcul complexe
et savant mais rapide  me laisse songer que mes tours de relais vont
revenir vite;  pas exactement ce que j'avais prevu.  Au bout de 2km, je
me dis qu'Ă  ce rythme, je vais pas tenir les 3 tours.  Le 8 a aussi un
peu de mal a chaque relais donc cool, au pire on roulera peinard Ă  deux.
On croise la tĂȘte de course en sens inverse, Xavier et un autre concurrent,
puis en chasse, un gros peloton d'une dizaine de gars avec Jean-Marc, et
ça envoie.   Au début du troisiÚme tour on récupÚre le 42 (V3) , mais
sur le retour, et le dernier faux-plat montant, on se fait lacher avec
le 8, d'une quinzaine de secondes. Au final, ~19km Ă  38km/h de moyennne
malgré tous les demi-tours serrés; un record pour moi.
Transition express, et c'est la cap. Impossible de rattrapper les gars
devant qui au contraire s'Ă©loignent. DerriĂšre  c'est loin, pas la peine
de se faire trop mal; de toute facon, suis presque Ă  fond.   Le speaker
annonce la bagarre  en tĂȘte de course, Xavier s'est fait dĂ©crocher.   A
la fin du premier tour cap, il y a la penalty box, pour d'Ă©ventuelles
infractions (jugulaire casque, mauvais rangement, etc???). J'ai pas lu
la rÚglementation 2019, ni les précédentes, donc  vérifier si mon numéro
y apparait, auquel cas 10 secondes de pit-stop. Heureusement, j'y suis
pas et l'arbitre, Bebert extriathlete,  me confirme. Il y a quand mĂȘme
5-6 numĂ©ros d'affichĂ©s.  Ca revient quand mĂȘme de derriĂšre et me
dépasse, mais c'est le 48 et 67 (un V4 et un V5!), donc pas dans ma
catégorie.  Arrivée sur l'esplanade, place  de la Republique, en plein
soleil. Il y a quand mĂȘme quelque gars pas trop loin derriĂšre, donc
j'accelĂšre un peu pour Ă©viter de devoir sprinter sur la toute fin.

C'est fini,  au ravito on débriefe avec Xav et Jean-Marc:
Xavier 2ieme scratch, 2ieme V1, et Jean-Marc 4ieme, 1er V3.
Les podiums de toutes les catégories Master  s'enchainent.
On affiche les résultats. Je fais 1h08'07, 24ieme scratch, 5ieme V2, et 1er Noir [:P]
Dommage 1, pas de cérémonie des fleurs comme au biathlon, mais content quand meme.
Dommage 2, pas de cadeau Tshirt championnat de France Triathlon, pour
remplacer mon Tshirt super Saiyan qui n'effraie plus personne.
Dommage 3, le championnat de France aquathlon est trop loin cette année (Bergerac).
L'année prochaine, j'y retourne si c'est pas trop loin, et si j'ai les points.
Récupération du vélo, et je revois le grand gars de Bordeaux, qui a fini
10ieme et 1er V2 en 1h02'32.  les 2ieme et 3ieme V2 sont 10" et 30" apres.
Resultats:
https://www.sporkrono.fr/resultat/epreuves/triathlon-metz/triathlon-metz-2019.html#1_8AEE96
Prochain objectif, la Course des Bucherons Ă  Schirrhein.
(*) pas de calculatrice, et pas de "plaque" comme les arbitres, donc
en utilisant une serviette tendue,  prolongateur incliné a ~40 degrés,
par rapport a l'horizontale. N'a pas servi  a grand chose.